28EME PARALLÈLE

François Ronsiaux – Dorota Kleszcz

Le 28ème parallèle est une recherche photographique et plastique structurée comme une fiction métaphorique, autour du phantasme d’une communauté universelle unique, celle longtemps rêvée par les régimes autoritaires, religieux et dictatoriaux.
Allégorie des théories du complot, le projet explore les frontières de la réalité et les systèmes modernes de manipulation des populations, dans la lignée des œuvres de science-fiction des années 70, mais dans une réalité bien ancrée et non loin de la philosophie de notre époque contemporaine.
Basé autour d’une communauté fantomatique dénommée « Guides », le 28ème Parallèle renoue avec le réalisme fantastique des années 60, partagé entre spiritualisme, ésotérisme et fantasme autour de nouvelles dimensions de perception.

Histoire :

L’astéroïde « Apophis, le Dieu du chaos », a frôlé la terre en 2009 et 2013 et reviendra en 2029, Cet astéroïde est plus précisément un morceau de ce que l’on nomme une étoile vampire. L’étoile vampire Apophis, de par sa capacité à produire des échanges de matière à distance a opéré un transfert de matière vers la terre durant 2009 et 2013, transfert entre autres d’un nouveau génome quasi humain, mais différent dans sa structure génétique.
Fondamentalement une nouvelle race représentée par un seul sexe hermaphrodite, d’apparence féminine et identique a commencé à se développer dans la région de Guerrero Négro, plus grande réserve de sel de l’ouest du Mexique. Cette race dénommée « Guides » se reproduit par dédoublement, et opère durant cette phase un transfert instantané des connaissances, c’est-à-dire que l’accumulation de savoir s’inscrit dans les gènes, et se transmet d’entité en entité sans limites, dans un temps très court.

A la différence du cerveau humain conditionné par son patrimoine génétique et par sa capacité à emmagasiner des données externes dans un temps relativement long, le Guide possède des milliards de microcellules indépendantes et interconnectées apparentées à des cellules de mémoire vive communiquant constamment ensemble. Une anamorphose possible avec le fonctionnement d’une communauté d’insectes de type fourmis ne possédant quasi pas de mémoire dure mais en constants échanges de données sur quelques secondes.

Le cerveau du Guide n’est pas un cerveau, mais un milliard de micro cerveaux reliés, échangeant des données de manière constante, sa capacité d’adaptation et d’interprétation des situations est de par le fait quasi instantanée.
L’être humain en sous-capacité réactive, freinant irrémédiablement son évolution face à ses peurs et réflexes instinctifs ne peut d’aucune manière se confronter à l’avancée quantique de ses successeurs, car assurément l’humain est une erreur, une race transitoire, un élément mal constitué.

Cette communauté exécute, durant une dizaine d’années des migrations axées autour du 28ème Parallèle terrestre en construisant une dizaine de bases isolées à travers la planète. Pendant cette période les Guides vont entreprendre en secret leur démultiplication et la préparation d’un nouvel ordre mondial horizontal et définitif.
Le système prédominant actuel est structuré en capitalisme et économie de marché, et génère une guerre économique à l’échelle mondiale basée sur la concurrence. Ce système interpénétré et mondialisé réduit considérablement la capacité des peuples et des gouvernements à proposer et choisir des alternatives, et les risques potentiels encourus en cas de sortie amènent une paralysie politique et économique généralisée.
Cinq énarques au-dessus des lois et des frontières géopolitiques contrôlent la planète en ayant mis en place un système de dépendance de services globalisé.
Ces 5 personnes identiques d’apparence dénommées  » Sources  » influencent et orientent les choix politiques, définissent les règles internationales à appliquer, et influent sur la vie de tous les individus de la planète à travers un monopole total de ces propres services.
Les guides étudient les failles du système et pénètrent le réseau de propagande international instauré par les Sources, et préparent le renversement de l’ordre établi en deux étapes, la prise de contrôle des 5 individus et leur mise hors d’état d’agir, et l’envahissement de l’hémisphère Nord et Sud par l’axe du 28ème Parallèle.
Ils possèdent trois armes pour y arriver.
Un morceau de l’étoile vampire Apophis dans leurs mallettes, qui possède les capacités d’absorber l’énergie et les capacités cognitives des êtres étrangers à l’étoile.
La capacité de communiquer de manière globale ou personnalisée par transfert mental.
La multiplication rapide et le transfert des connaissances adaptatif.

2029 sera l’année du renversement définitif.

28EME PARALLÈLE

François Ronsiaux – Dorota Kleszcz

Le 28ème parallèle est une recherche photographique et plastique structurée comme une fiction métaphorique, autour du phantasme d’une communauté universelle unique, celle longtemps rêvée par les régimes autoritaires, religieux et dictatoriaux.
Allégorie des théories du complot, le projet explore les frontières de la réalité et les systèmes modernes de manipulation des populations, dans la lignée des œuvres de science-fiction des années 70, mais dans une réalité bien ancrée et non loin de la philosophie de notre époque contemporaine.
Basé autour d’une communauté fantomatique dénommée « Guides », le 28ème Parallèle renoue avec le réalisme fantastique des années 60, partagé entre spiritualisme, ésotérisme et fantasme autour de nouvelles dimensions de perception.

Histoire :

L’astéroïde « Apophis, le Dieu du chaos », a frôlé la terre en 2009 et 2013 et reviendra en 2029, Cet astéroïde est plus précisément un morceau de ce que l’on nomme une étoile vampire. L’étoile vampire Apophis, de par sa capacité à produire des échanges de matière à distance a opéré un transfert de matière vers la terre durant 2009 et 2013, transfert entre autres d’un nouveau génome quasi humain, mais différent dans sa structure génétique.
Fondamentalement une nouvelle race représentée par un seul sexe hermaphrodite, d’apparence féminine et identique a commencé à se développer dans la région de Guerrero Négro, plus grande réserve de sel de l’ouest du Mexique. Cette race dénommée « Guides » se reproduit par dédoublement, et opère durant cette phase un transfert instantané des connaissances, c’est-à-dire que l’accumulation de savoir s’inscrit dans les gènes, et se transmet d’entité en entité sans limites, dans un temps très court.

A la différence du cerveau humain conditionné par son patrimoine génétique et par sa capacité à emmagasiner des données externes dans un temps relativement long, le Guide possède des milliards de microcellules indépendantes et interconnectées apparentées à des cellules de mémoire vive communiquant constamment ensemble. Une anamorphose possible avec le fonctionnement d’une communauté d’insectes de type fourmis ne possédant quasi pas de mémoire dure mais en constants échanges de données sur quelques secondes.

Le cerveau du Guide n’est pas un cerveau, mais un milliard de micro cerveaux reliés, échangeant des données de manière constante, sa capacité d’adaptation et d’interprétation des situations est de par le fait quasi instantanée.
L’être humain en sous-capacité réactive, freinant irrémédiablement son évolution face à ses peurs et réflexes instinctifs ne peut d’aucune manière se confronter à l’avancée quantique de ses successeurs, car assurément l’humain est une erreur, une race transitoire, un élément mal constitué.

Cette communauté exécute, durant une dizaine d’années des migrations axées autour du 28ème Parallèle terrestre en construisant une dizaine de bases isolées à travers la planète. Pendant cette période les Guides vont entreprendre en secret leur démultiplication et la préparation d’un nouvel ordre mondial horizontal et définitif.
Le système prédominant actuel est structuré en capitalisme et économie de marché, et génère une guerre économique à l’échelle mondiale basée sur la concurrence. Ce système interpénétré et mondialisé réduit considérablement la capacité des peuples et des gouvernements à proposer et choisir des alternatives, et les risques potentiels encourus en cas de sortie amènent une paralysie politique et économique généralisée.
Cinq énarques au-dessus des lois et des frontières géopolitiques contrôlent la planète en ayant mis en place un système de dépendance de services globalisé.
Ces 5 personnes identiques d’apparence dénommées  » Sources  » influencent et orientent les choix politiques, définissent les règles internationales à appliquer, et influent sur la vie de tous les individus de la planète à travers un monopole total de ces propres services.
Les guides étudient les failles du système et pénètrent le réseau de propagande international instauré par les Sources, et préparent le renversement de l’ordre établi en deux étapes, la prise de contrôle des 5 individus et leur mise hors d’état d’agir, et l’envahissement de l’hémisphère Nord et Sud par l’axe du 28ème Parallèle.
Ils possèdent trois armes pour y arriver.
Un morceau de l’étoile vampire Apophis dans leurs mallettes, qui possède les capacités d’absorber l’énergie et les capacités cognitives des êtres étrangers à l’étoile.
La capacité de communiquer de manière globale ou personnalisée par transfert mental.
La multiplication rapide et le transfert des connaissances adaptatif.

2029 sera l’année du renversement définitif.